Observatoire National
de mesure de la Qualité
de Vie Urbaine

Analysons ensemble
votre vécu urbain

Alors que plus de la moitié de la population mondiale vit désormais en milieu urbain, il est devenu plus qu’essentiel d’évaluer la qualité de vie des citadins. En ville, les facteurs de stress urbain sont nombreux et impactent la santé des habitants. Pourtant, si la ville est « pensée » dans le bon sens par les élus et pour les usagers, elle peut être source de bonheur au quotidien en favorisant les activités diverses, le bien-être ou encore la création d’un lien social fort. L’objectif de l’Observatoire Santé et Qualité de Vie Urbaine est de replacer l’usager au cœur du dispositif et des décisions. Et pour cause, personne ne connaît mieux les particularités de son cadre de vie que celui ou celle qui y habite. En donnant la parole aux habitants et en analysant leur vécu au sein de l’environnement urbain immédiat, l’Observatoire Cité Heureuse redonne de la force et de la légitimité à l’expérience citoyenne.

Mesurer l'exposition des habitants aux facteurs de qualité de vie

La création d’un Observatoire National de mesure de la Qualité de Vie Urbaine (QVU) est une première en France. L’Observatoire Santé et Qualité de Vie Urbaine valide de manière scientifiquement fiable la perception des habitants quant à leur qualité de vie dans leur environnement immédiat. L’exposition des habitants aux différents facteurs urbains, couplée à des mesures de paramètres plus personnels, tels que le stress urbain ressenti ou la santé morale et physique, permet de détecter les facteurs d’exposition urbains les plus importants et d’en évaluer les impacts, positifs ou négatifs, sur la santé.  Ces données, cartographiées en synthèse, offrent la possibilité d’adapter la politique locale et urbaine, par commune ou par quartier, et ce, pour chacun des segments de la population : famille nombreuse, parent isolé, célibataire, jeune, retraité…

Offrir aux habitants une meilleure
Qualité de Vie Urbaine

Sécurité, animation, communication, transport, circulation, espaces verts, activités sportives, lien social… Autant de paramètres passés au crible et croisés avec le ressenti et le regard des habitants pour améliorer la manière de penser et de faire les villes. L’ambition de l’Observatoire Santé et Qualité de Vie Urbaine est d’apporter une analyse fine et précise des attentes des citadins, avec une finalité d’utilité publique : améliorer leur qualité de vie et la perception de leur environnement urbain, de manière mesurable et responsable. Les communes qui souhaitent s’engager dans l’écoute active et durable de leurs administrés peuvent se voir attribuer le Label Cité Heureuse : le tout premier Label indépendant certifiant de la Qualité de Vie Urbaine en France.

Les caractéristiques de l'Observatoire
Cité Heureuse

Via un questionnaire en ligne, diffusé à l’aide d’un QR code, les répondants donnent une perception détaillée et personnelle de leur Qualité de Vie Urbaine. Ce questionnaire, 100 % sécurisé et anonyme, qui comporte un peu plus de 80 questions, se divise en 3 catégories :

  • des questions sur la santé et qualité de vie qui servent à identifier comment se sentent les répondants (stress, santé physique, santé morale, qualité de vie personnelle, qualité de vie urbaine, sentiment de liberté…) ;
  • des questions qui permettent de recueillir les perceptions et usages, qu’ils soient positifs ou non, de leur environnement urbain immédiat (leur ville ou leur quartier) ;
  • des questions plus classiques de segmentation, telles que le sexe, l’âge, l’ancienneté dans le quartier, etc.

L’analyse croisée de la Qualité de Vie Personnelle et de la Qualité de Vie Urbaine permet d’identifier les critères spécifiques à la Qualité de Vie Urbaine et de les faire ressortir indépendamment des modérateurs de qualité de vie propres à chaque individu, comme le fait d’être en bonne santé ou malade, jeune ou plus âgé, d’avoir des enfants ou non…

L'apport des sciences humaines
et de la psychologie

L’accélération de l’urbanisation a mis en avant l’exposition prolongée et répétée à de multiples facteurs de risque. À l’instar des conditions de travail, les conditions de vie en milieu urbain ont en effet un impact direct sur la santé des habitants. Dès lors, la psychologie est la discipline la mieux placée pour détecter et mesurer ces facteurs de risque et participer à l’évolution des villes dans le but de les rendre bénéfiques au bien-être des usagers. Nos psychologues urbains, en partenariat avec des biostatisticiens, des chercheurs en sciences humaines, des urbanistes ou encore des architectes, œuvrent en ce sens, dans le cadre de l’Observatoire, pour une meilleure Qualité de Vie Urbaine.

Observatoire Cité Heureuse